Le salarié ne travaille plus seulement au bureau et les entreprises doivent adapter leurs modèles organisationnels et de management au télétravail, pour placer la confiance au coeur de la collaboration.

Télétravail hybride : l’éclatement du bureau

Le télétravail, partiel ou total, a profondément transformé le rapport au travail des salariés et les structures organisationnelles des entreprises. Même si 47% des entreprises françaises avaient adopté le télétravail en 2023 (source INSEE), son déploiement et surtout sa pérennité posent encore question aujourd’hui.

En effet, la diversification des lieux de travail marque une rupture avec le modèle traditionnel où l’ensemble des salariés se retrouvaient dans un espace de bureau défini. Avec le télétravail hybride, le bureau s’exporte dans différents endroits et impacte la façon de manager les équipes. Dans ce contexte, certaines entreprises peinent à s’adapter et à faire confiance à leurs équipes pour la réussite de la collaboration à distance.

 

Trois axes principaux pour améliorer la confiance

Former aux bonnes pratiques en télétravail

Si sa mise en place n’est pas accompagnée, le télétravail entraîne des difficultés pour le salarié et, à terme, engendre des échecs. 

Horaires et flexibilité 

Le télétravail induit une certaine forme de liberté du salarié. Celui-ci travaillant à son domicile, il peut faire des pauses plus régulières voire à adapter ses horaires à sa vie familiale. C’est d’ailleurs ce qui est valorisé dans certaines entreprises pratiquant le télétravail, pour favoriser l’équilibre vie professionnelle et vie personnelle des salariés. Le collaborateur bénéficie alors d’une certaine autonomie dans la réalisation de ses missions, bien loin des travers du présentéisme au bureau.

Dans ce contexte, pour renforcer la confiance entre le manager et le salarié sur cet aspect, la première chose à faire est de communiquer clairement, et dès le début de la collaboration, les normes en matière de respect des horaires et à quel point celles-ci sont flexibles ou non. Ces normes peuvent être partagées sous forme de fiche d’informations globale sur l’organisation ou encore dans un livret d’accueil fourni lors de l’onboarding. Une fois connues, des échanges plus personnalisés pourront avoir lieu pour adapter ces mesures en fonction des besoins et contraintes chacun. Objectifs : clarifier le sujet pour éviter des incompréhensions et frustrations. 

Hygiène informatique

La confiance en télétravail hybride concerne également le respect des règles de sécurité. Alors que les cybermenaces touchent de nombreux secteurs, notamment à l’approche d’événements d’envergure, la cybersécurité doit faire partie des aspects essentiels à prendre en compte en télétravail. Des formations et des sensibilisations sur le sujet sont indispensables, notamment sur :

  • La sécurité de la connexion Internet et le VPN
  • La gestion des mots de passe et les méthodes d’authentification
  • Le phishing, ransomwares et autres cyberattaques répandues
  • L’usage d’appareils personnels ou BYOD
  • La protection des équipements informatiques à domicile et en déplacement
  • Ou encore l’utilisation de logiciels sécurisés (contre le shadow IT)

Mais des règles de sécurité et d’hygiène informatique doivent aussi être clairement édictées. Par exemple :

  • ne jamais se connecter sur des réseaux Wifi public,
  • ne pas télécharger des logiciels ou applications non connues de la DSI
  • ou encore ne pas connecter des équipements extérieurs à son appareil professionnel (clés usb, disque dur…)

Découvrir les 5 conseils de Julien, Admin Système et sécurité, pour sécuriser le télétravail

Garder le lien avec les équipes

Le rôle du manager est crucial pour la réussite des équipes en télétravail hybride. Pour garder le lien, des réunions en visioconférence ou des appels trop fréquents peuvent s’avérer contre-productifs et stressants pour le salarié. Le manager hybride doit entretenir des échanges réguliers tout en favorisant la responsabilisation. Ces deux aspects vont faciliter la confiance mutuelle avec les collaborateurs et éviter l’isolement et le désengagement.

Pour se faire, développer une culture du feedback, en amenant les salariés à faire des retours réguliers sur leur travail. Cela aide à développer les échanges spontanés tout en participant à l’amélioration continue.

En savoir plus sur le management hybride

Déployer les bons outils de visiocollaboration

Certains outils de visiocollaboration permettent d’assurer la continuité du bureau, qu’importe le lieu où se trouvent les collaborateurs.

C’est le cas de la solution Tixeo qui permet aux équipes de travailler et d’échanger dans un open-space virtuel. Sous forme de bulles, les collaborateurs peuvent se voir et travailler de leur côté dans le calme. Pour discuter avec un collègue ou faire une réunion, un simple clic sur la bulle d’un ou plusieurs collaborateurs suffit. À la clé : une meilleure communication entre équipes et une confiance améliorée.

Découvrir l’open-space virtuel Tixeo

Contre le « bossware »

Par manque de confiance envers leurs salariés, certaines entreprises cèdent à l’utilisation de « bossware ». Installé sur le poste de travail, ce logiciel espion collecte un maximum de données sur l’activité du travailleur. Il donne ainsi un aperçu de sa productivité.

Fortement utilisé depuis le déploiement généralisé du télétravail en 2020, ce type de logiciels se perfectionne aujourd’hui grâce à l’intégration de modules d’IA. Or, leur utilisation peut nuire au respect de la vie privée et des données personnelles des collaborateurs. D’autant plus si les salariés ne sont pas informés de leur utilisation.

Il est donc préférable de mettre en place des process et des méthodes de management qui créent un climat de confiance au travail plutôt que d’user de logiciels qui terniraient la relation professionnelle.

En résumé, la réussite du télétravail hybride correspond au niveau de confiance accordée au collaborateur. Celui-ci se sentira davantage considéré et donc plus à même d’évoluer de s’investir au sein de l’organisation. Depuis bientôt 10 ans, Tixeo mise sur la confiance pour développer son mode de collaboration en 100% télétravail.


FAQ :

Qu’est-ce que le télétravail hybride ?

Le télétravail hybride combine le travail à distance et en présentiel. Les employés alternent entre leur domicile et le bureau, ce qui transforme les modèles organisationnels traditionnels.

Comment renforcer la confiance en télétravail hybride ?

Il est essentiel de former les salariés aux bonnes pratiques de télétravail, maintenir une communication régulière et utiliser des outils de collaboration adaptés comme Tixeo.

Pourquoi est-il important de former les salariés au télétravail ?

Une formation adéquate limite les freins, améliore la productivité et renforce la confiance en clarifiant les attentes et la flexibilité permise par le télétravail. De plus, la formation permet d’aborder les bonnes pratiques de sécurité informatique et de réduire les risques de cyberattaques.

Quels sont les défis liés à la sécurité en télétravail hybride ?

Les cybermenaces nécessitent des mesures globales et spécifiques, en fonction des télétravailleurs, comme l’utilisation de VPN, de l’authentification multi-facteurs, une bonne gestion des mots de passe, ou encore une sensibilisation aux risques de phishing.

Comment éviter l’isolement des employés en télétravail ?

Maintenir des échanges réguliers sans être envahissant, favoriser le feedback et utiliser des outils de visiocollaboration pour créer un espace de travail virtuel interactif et renforcer le lien entre les collaborateurs.

Pourquoi éviter l’utilisation de logiciels espions (“bossware”) ?

Les logiciels espions peuvent porter atteinte à la vie privée des salariés et dégrader la confiance entre salariés et dirigeants. Il est préférable d’adopter des pratiques de management qui privilégient la transparence, l’autonomie et la responsabilité.

Pour aller plus loin :

Télétravail hybride : 3 façons d’améliorer la productivité